Duodevies vous invite à la découverte, l\'expo permanente
livre ouvert en fond

« Noire... » 

 
Noire
Comme la cellule
Comme les liens qui me nouent les pieds
Comme les chaînes

Noire
Comme les cœurs de ceux qui me battront
De ceux qui m'ont battu
Comme le lourd silence

Noire
Comme la détresse profonde
Comme le sang séché
Comme seule lumière

Noire
Comme l'encre qui trahit
Comme les fumées, les fusils
Comme le passé sombre

Noire
Comme la terre
Comme la misère
Et l'interminable solitude

Noire
Telle est ma couleur
Telle est ma faute
Noir et innocent.
 
Benoît Malthet,
le 21 Novembre 1998.
 

Texte inédit

 
Ce texte n'est pas commenté par les lecteurs, postez un commentaire
 
Ce texte vous a plu ?
 
Commenter
Devenez fan de Duo de Vies sur Facebook
Suivez Duo de Vies sur Twitter
CopyrightFrance